• slide 07
  • Slide 04
  • Foule
  • Slide 05
  • slide 06
  • Slide 03
  • Groupe
nouvelles EN

L'Acadie perd une grande ambassadrice, Angèle Arsenault

cinq
Dieppe (N.-B.), jeudi 27 février 2014 – Une grande artiste acadienne s'est éteinte. Angèle Arsenault, l'auteure-compositrice-interprète est décédée le 25 février à Saint-Sauveur, au Québec, à l'âge de 70 ans.

Animée par la passion de la musique, cette auteure de 15 albums a su conserver une relation profonde et durable avec le public et ce en toute simplicité, même après 30 ans de carrière.

Selon René Légère, président de la Société Nationale de l'Acadie : « L'Acadie est en deuil. Elle vient de perdre l'une de ses plus grandes ambassadrices. Angèle Arsenault a été l'une des premières à faire découvrir toute la richesse de la culture acadienne au reste de la Francophonie canadienne, et particulièrement aux nombreux Québécois et de Québécoises qui l'ont adopté dès ses tout premiers pas sur les scènes du Québec ».

Née à Abram-Village, à l'Île-du-Prince-Édouard, et huitième d'une famille de quatorze enfants, Angèle a fait ses débuts sur scène en 1963 à Moncton en interprétant des chants traditionnels acadiens. Après un Baccalauréat de l'Université de Moncton et une maîtrise en arts de l'Université Laval à Québec, elle ira s'établir à Montréal où elle lancera son premier disque « Première » en 1975.

Suivra en 1978, l'album « Libre » vendu à plus de 300 000 exemplaires qui comprend les chansons « Moi j'mange », « De temps en temps moi j'ai les bleus », « Je veux toute la vivre ma vie », pour lesquels elle recevra un trophée Félix et jouera à la Place des Arts à guichet fermé. En 1979, elle enregistrera un quatrième album « Y a une étoile pour vous » et c'est en 1994 qu'elle composera la célèbre chanson « Grand-Pré ».

René Légère explique que « La chanson Grand-Pré demeure l'un des plus grands hommages jamais offerts au peuple acadien et ce texte d'Angèle demeurera à tout jamais la référence pour souligner la place qu'occupe le plus important site de mémoire du peuple acadien. Angèle Arsenault représentait également la spécificité acadienne de l'Île-du-Prince-Édouard avec sa joie de vivre et une énergie qui lui est unique. »

Angèle a également écrit et produit avec Sylvie Toupin la pièce de théâtre « Pour le meilleur et pour le pire », qui traite de la violence faite aux femmes.

En 2008, la Société Nationale de l'Acadie a reconnu la contribution de madame Arsenault pour l'avancement de la cause acadienne, en lui attribuant la Médaille Léger-Comeau, la plus haute distinction décernée par cette dernière. Angèle reçoit aussi l'Ordre de la Pléiade de l'Assemblée parlementaire de la francophonie en 1997, un Doctorat honorifique de l'Université de l'ÎIe-du-Prince-Édouard en 1999, le titre de Femme de l'année par l'Association internationale Zonta en 2000, l'Ordre du Canada en 2003, le Prix hommage au gala des Prix Éloizes en 2008 ainsi que le prix hommage au gala de la PEI Music Association en 2010.

Vice-présidente par intérim de la Société Nationale de l'Acadie et conseillère jeunesse, Céleste Godin explique que: «Angèle a su générer autant de réflexions importantes au sujet de l'Acadie (Grand-Pré, Évangeline Acadian Queen), que pour de simples moments de la vie quotidienne. Elle a su faire saillir les richesses du quotidien dans son style simple et accessible révélant avec générosité sa vulnérabilité, son authenticité et son humilité, empreint d'un positivisme contagieux et un sens de l'humour infatigable. Ses chansons revêtent des thèmes universels qui résonnent autant aujourd'hui qu'ils le faisaient hier et qui perdureront dans l'imaginaire du people acadien à tout jamais. Aujourd'hui, c'est au tour d'Angèle d'avoir son étoile.»

« Comme jeune acadienne qui a grandi en écoutant les chansons de Angèle, elle m'a transmis bien des leçons, comme la féminité, qui ne se tient pas aux stéréotypes sur les femmes, que l'Acadie va beaucoup plus loin que d'étiqueter des choses avec notre mythologie, qu'un peuple est plus que la somme de son passé. Elle m'a réconforté dans les moments moins drôles de ma vie, en me faisant savoir que je n'étais pas la seule à attendre à côté du téléphone, à manger mes émotions, à avoir les bleus de temps en temps. Et elle m'a appris que la meilleure façon d'affronter ces défis, c'était l'humour, un beau gros sourire, et un bon refrain. » nous a fait savoir Céleste.

La Société Nationale de l'Acadie offre ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de cette grande artiste dont l'ensemble de son œuvre a su faire vibrer l'Acadie, le Québec et la francophonie canadienne.

La Société Nationale de l'Acadie (SNA) est une fédération à but non lucratif qui regroupe les quatre associations francophones porte-parole des provinces de l'Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. La SNA compte également des membres affiliés au Québec, en France et aux États-Unis. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale.

                             
                                                                                          - 30 -

Contact presse:

Carolji Corbeil
Directrice des communications
Société Nationale de l'Acadie
(506) 853-4252
carolji.corbeil@snacadie.org
CRIA (Centre de ressources international et acadien) is a one-stop online source for information on the structures and modes of operation of the various market networks making up the Acadian and European cultural industries. CRIA is a project of SPAASI (Stratégie de promotion des artistes acadiens sur la scène internationale) and the SNA (Société Nationale de l'Acadie).
suiveznous EN Facebook Twitter youtube

Our Partners

SNA  APECA  Musicaction  NB  IPE  logo ns 
Répertoire des artistes btn calendrier EN btn newsletter EN
btn professionnels EN
 btn marches EN

 
Vivre en acadie